Panier 0
1348498243

Sagesse d’Eschyle ,

Alain Niderst

Volume 13
Editeur : Alain Baudry et Cie (2011)
144 pages
Taille : 130 x 215 – Broché

20,00€

« J’eus un rêve : le mur des siècles m’apparut. » C’est ainsi que Victor Hugo nous introduit à l’Orestie, qui comme l’Apocalypse, traverse, ainsi qu’un cavalier farouche, ce mur, le brise et en laisse des éclats. Ces éclats sont les drames d’Eschyle – ses drames, que l’on peut isoler, et ses tétralogies, qui rassemblent chacune quatre drames. Même si les interprétations proposées par les Français au 20e siècle peuvent parfois paraître partielles ou incertaines, le prestige d’Eschyle est demeuré vivace, et on a pu soutenir qu’au fond la vie en notre temps de certains peuples, tels les Albanais, nous montre l’univers tragique, tel qu’il fut, avec ses grandeurs et ses misères. Il importe toutefois de revenir à la Grèce au temps d’Eschyle, à la religion qui y domine et s’y métamorphose, aux normes et aux traditions qui règnent dans ce théâtre, au contexte politique où il se déploie, à la sagesse pythagoricienne qui s’y révèle. Il faut aussi tenter de retrouver l’œuvre d’Eschyle, dont il ne reste que sept pièces, telle qu’elle fut, telle qu’elle semble avoir été, dans son intégralité. Cela suppose un travail d’archéologue… Histoire des villes, des États et des dynasties, histoire du public et des formes qu’il demande, histoire des dieux, de leurs cultes et de leur ascension ou de leur déclin… Travailler sur Eschyle suppose un effort énorme et divers qui, finalement, par un apparent paradoxe, doit nous apprendre beaucoup de notre monde.

Soyez le premier à commenter “Sagesse d’Eschyle”