Panier 0
1278691617

Mémoires inutiles de la vie de Carlo Gozzi écrits par lui-même et publiés par humilité

Gozzi, Carlo

Traduction collective sous la responsabilité de Françoise Decroisette, Volume V
Editeur : Alain Baudry & Cie (2010)
876 pages
Taille : 160 x 240 – broché

55,00€

Rival de Carlo Goldoni à Venise, Carlo Gozzi est un auteur secret. De lui, on connaît surtout les fables théâtrales, L’Amour des trois oranges, L’Oiseau vert, Turandot. Moins célèbres sont ses Mémoires qualifiés d’inutiles, écrits en 1780, et publiés seulement en 1797 alors que la République de Venise disparaît. Ce récit au titre étrange se signale pourtant par son histoire tourmentée et par une structure inhabituelle dans le genre autobiographique. Plus qu’un livre mémoriel, il s’agit d’un livre-réquisitoire où Gozzi règle ses comptes avec ceux, comédiens, hommes politiques, amis et amies, qui l’ont, pense-t-il, trahi. Établie à partir du texte intégral de 1797, cette nouvelle traduction des Mémoires inutiles livre pour la première fois aux lecteurs français ce qui en constitue l’utilité : l’ensemble des textes argumentatifs rédigés par l’auteur vieillissant pour la publication enfin autorisée de son œuvre.

Soyez le premier à commenter “Mémoires inutiles de la vie de Carlo Gozzi écrits par lui-même et publiés par humilité”